L’étymologie

Précédent
Suivant

Étymologie

Le mot permaculture est issu de la contraction des mots « permanent » et « agriculture ». Il s’agit donc initialement d’une méthode de production agricole plus durable. Cependant, le concept de permaculture s’est depuis étendu bien au-delà de simples pratiques potagères. C’est une philosophie de vie et un art de l’aménagement des écosystèmes humains, qui s’inspire du fonctionnement de la nature elle-même et qui englobe non seulement les soins à la nature et à la terre, mais aussi l’habitat, les outils technologiques, l’enseignement, la santé et l’économie.

En effet, aujourd’hui un constat s’impose : les modèles actuels en place, qu’ils soient agricoles, économiques ou encore sociaux, n’ont pas été établis sur un concept durable. Ils épuisent la biodiversité et les ressources naturelles qui sont indispensables à notre survie.

Nous devons donc trouver d’autres moyens pour assurer notre avenir et celui des espèces avec lesquelles nous partageons la planète.

La permaculture est sans nul doute, le meilleur outil dont nous disposons pour parvenir à régénérer cet environnement. Elle nous permet de sortir de notre représentation pyramidale des équilibres terrestre : les prédateurs étant au sommet, jusqu’aux végétaux et micro-organismes à la base. Cette vision infère une notion de supériorité. Or nous savons maintenant que tous les éléments de la chaine sont interdépendants et connectés entre eux, dans un système circulaire et non pyramidal : si on brise le cercle tout s’écroule.